Rédaction SEO
  1. Le choix des mots-clés, le fondement de votre stratégie de référencement

Avant chaque article il est indispensable de passer par le choix des mots clés. Vous devez déterminer la thématique qui sera abordé sur votre article et les termes ou expressions associées. Pour dresser cette liste il est important tenir compte de trois critères :

- la popularité de la requête ou son volume de recherche

- la concurrentialité de la requête ou le nombre de résultats dans les moteurs de recherche

- les éventuelles positions du site sur cette requête

Nous pourrons vous aider sur cette partie (comme sur les autres parties de ce document) pour rechercher avec vous les expressions les plus intéressantes en termes de référencement.

Cette première étape nécessite de bien connaître sa cible pour pouvoir identifier ses attentes, ses habitudes de recherche, son langage... de manière à pouvoir proposer à vos internautes un contenu qui lui correspond et qui peut l’intéresser. Voici quelques sources à exploiter pour vous aider à définir votre liste de mots-clés :

  1. Votre propre expérience

Utilisez votre connaissance du marché : qu’est ce qui intéresse vos visiteurs / vos clients ? Comment nomment-t-ils vos produits ou méthode de fabrication ? Comment pourraient-ils arriver sur votre site.

Commencez par lister les expressions-clés représentatives du sujet traité que vous souhaitez aborder. Déterminer également les produits associés disponibles dans votre boutique, ou les méthodes de fabrication correspondantes.

  • Outil de suggestion de mots-clés de Google

Keyword Planner est un outil incontournable dans toute analyse sémantique, il fournit des données intéressantes tels que le volume de recherche d’un mot-clé ou sa concurrentialité et propose des suggestions de mots-clés apparentés. (Vous devez disposer d’un compte AdWords afin de vous y connecter)

Quelques conseils pour être bien compris de tous (et surtout des moteurs de recherche)

Ne dites pas solution de gestion pour TPE mais logiciel comptabilité entreprise

Ne dites pas pisciniste mais vendeur piscine

Ne dites pas publicité sur lieu de vente mais stand salon

2. L’approche « mots-clés », indispensable mais pas suffisante

Ne pas se limiter strictement aux mots clés ou expressions sélectionnées plus haut, rester naturel utiliser des synonymes, il existe très souvent un vaste choix de termes ou expressions pour faire référence à la même idée. Il est donc important de varier les termes et expressions employées, d’une part pour éviter les trop nombreuses répétitions (potentiellement nuisibles pour votre référencement mais aussi pour les internautes), d’autre part pour citer un maximum de termes et ainsi doper vos chances de ressortir dans les pages des moteurs de recherche.

Conseil : Exploitez la longue traîne !

Travaillez sur le mot-clé et la racine du mot-clé

Ex : Tourisme – touriste, touristes, touristique, touristiques…

Travaillez les synonymes du mot-clé

Ex : Voiture – véhicule, auto, automobile…

Travaillez l’univers lexical du mot-clé

Ex : Immobilier – maison, appartement, terrain, T1, T2, T3…

3. Une méthode de travail efficace pour bien exploiter ses mots-clés

Une fois votre liste de mots-clés déterminée, il s’agit de répartir les mots-clés dans les différents paragraphes de votre article. Voici quelques conseils à suivre pour mener à bien cette étape :

  1. Faire preuve de bon sens

Répartir tout simplement les mots-clés qui correspondent à la thématique abordée sur la page.

Une répartition simple consiste à travailler un mot clé ou expression (ainsi que ses synonymes et déclinaisons) par paragraphe.

  • Travailler 2 à 3 mots-clés par page pas plus

Essayez de travailler une idée, un concept par article et pas plus. Chaque article doit traiter un sujet, avec un champ lexical qui lui est propre ce qui favorisera vos chances de ressortir sur les mots clés associés. Traiter plusieurs idées risque de rendre plus difficile la compréhension de l‘article par les moteurs et donc de nuire à son positionnement.

4. Quelques règles de rédaction optimisée pour le référencement

Les moteurs de recherche sont très sensibles à la présence des mots-clés dans le texte visible de vos pages. Travailler vos mots-clés dans les « zones chaudes » de la page vous garantit ainsi une bonne prise en compte du contenu par les moteurs.

  1. La densité des mots-clés

La densité d’un mot-clé – rapport entre le nombre d’occurrences du mot-clé et le nombre total de mots du contenu – est prise en compte par les moteurs de recherche dans le calcul du positionnement.

  • Respectez un indice de densité des mots-clés optimal

Rappel : travaillez uniquement deux à trois mots-clés principaux en vous concentrant sur une thématique unique pour chaque article.

Evitez les répétitions et utilisez des synonymes pour éviter le spamdexing (répétition à outrance d’un mot clé dans le contenu de la page pour tenter de se positionner)

Tout l’enjeu consiste donc à trouver le juste équilibre entre l’optimisation pour les moteurs et la lisibilité pour l’internaute.

  • Taille de l’article

Globalement on admet qu’un article de blog « basique » doit faire en moyenne 400 mots.

Pour un article pointu sur un domaine (autrement dit pour s’afficher comme expert sur une thématique pour Google) compter minimum 1000 mots (attention dans ce cas à conserver l’attention du lecteur).

Nous vous conseillons de jongler entre ces deux seuils, suivant la thématique abordée et les possibilités qu’elle offre en termes de rédaction.

Comme je vous le disais au téléphone, il faut privilégier la qualité à la quantité, inutile de rajouter du contenu pour atteindre un seuil de X mots clés.

  • La priorité aux titres et sous-titres

Le langage HTML permet une structure éditoriale qui repose sur les balises HN. Il existe 6 niveaux de titres (de H1 à H6) qui permettent aux moteurs de recherche de comprendre et d’analyser le contenu.

Soignez vos titres et sous-titres ! Ils constituent des éléments primordiaux pour le robot comme pour l’internaute. Profitez-en pour insérer vos mots-clés.

Utilisez une seule balise H1 par page pour le titre de l’article par exemple (balise Hn la plus importante). Utilisez ensuite les balises H2 pour segmenter le contenu en grand paragraphes et si besoin de balises H3 qui feront office de sous-titre. Les balises suivantes (h4, h5…) auront un poids très faible pour les moteurs de recherche, il n’est donc pas utile de les utiliser à cette fin mais cela peut s’avérer nécessaire pour une bonne organisation du contenu.

  • Soignez vos titres et sous-titres !

Rédigez un titre de 7 à 10 mots, représentatif du contenu de l’article. Placez-y de l’information essentielle. Evitez les termes sans intérêt pour votre référencement. Différenciez vos titres d’une page à l’autre

  • Le principe de proéminence

Les moteurs de recherche accordent de l’importance aux premiers mots de la page et analysent la proéminence d’un mot-clé pour positionner une page.

La proéminence d’un mot-clé est le ratio utilisé dans les algorithmes des moteurs de recherche pour déterminer la position du mot-clé par rapport aux autres mots de la page. Exprimée en pourcentage, la proéminence est d’autant plus grande que le mot-clé est placé haut du texte.

Conseil : Ayez recours au chapô !

Faites apparaître les mots-clés dans les 30 à 50 premiers mots de la page !

Pour cela, le recours au chapô est une excellente méthode. Cette introduction qui reprend les idées clés développées dans le texte met naturellement en exergue les mots-clés

Pensez toutefois à rester synthétique, gardez à l’esprit que le chapô reste une introduction.

5. Une structure de contenu optimisée pour les moteurs

Voici un exemple concret de structure de contenu optimisé pour les moteurs de recherche :

<h1>Titre incluant le mot-clé principal</h1>

[chapô] : introduction reprenant les principales idées développées dans le contenu et incluant les mots-clés.

<h2> Sous-titre incluant un mot-clé secondaire</h2>

§ 1 : paragraphe développant une première idée et incluant les mots-clés mis en évidence à l’aide des balises Strong

<h2> Sous-titre incluant un mot-clé secondaire</h2>

§ 1 : paragraphe développant une deuxième idée et incluant les mots-clés mis en évidence à l’aide des balises Strong

6. L’optimisation des balises Title et Meta

  1. La balise Title

La balise Title reste un élément d’information majeur pour l’internaute comme pour le moteur de recherche.

Conseil : Optimisez vos balises Title !

Rédigez une balise Title unique pour article.

Reprenez les mots-clés représentatifs du contenu de la page

Rédigez une balise Title d’environ 80 signes espaces compris, soit environ 7 à 10 mots

  • La balise Meta Description

Si les moteurs de recherche n’accordent plus d’importance à la balise Meta Description dans le calcul du positionnement, elle reste un élément important de votre stratégie webmarketing.

Résumé synthétique du contenu de la page, elle s’affiche en effet dans la page de résultats et a donc pour vocation d’inciter l’internaute à cliquer sur le résultat.

Conseil : Incitez au clic en rédigeant une Meta Description efficace !

Rédigez une balise représentative du contenu de la page d’environ 160 signes

Reprenez les mots-clés : ils apparaîtront en gras lorsqu’ils correspondent à la requête

Personnalisez autant que possible les balises Meta Description de votre site

Optez pour un ton marketing, valorisez vos avantages concurrentiels !

7. A NE SURTOUT PAS FAIRE

  • Le texte caché

Les pratiques consistant à proposer du texte visible pour les robots des moteurs mais invisble pour les internautes sont considérées comme des pratiques abusives. La détection de ce type de méthode entraîne une désindexation des pages concernées ou des pertes de positionnement observées sur le site. Le texte caché peut prendre différentes formes : texte en ton sur ton, texte caché derrière une image, texte en taille de police 0…

  • La duplication de contenu

Il faut absolument créer et proposer des contenus uniques sur chacun de vos articles, vous ne devez pas reprendre des contenus d’autres sites ou de votre propre site : chaque page doit avoir un contenu qui lui est unique. Et pour cause, Google pénalise le contenu dupliqué.

  1. La répétition abusive des mots-clés

Le keyword stuffing consiste à insister trop lourdement sur les mots-clés. S’ils doivent être présents dans la page, une répétition trop élevée nuit à la lecture et se voit sanctionnée par les moteurs de recherche.

  • Article trop court

Attention à proposer un minimum de contenu, partir sur une moyenne de 400 mots pour un article est un bonne base. Pour un article pointu sur un domaine (autrement dit pour s’afficher comme expert sur une thématique pour Google) compter minimum 1000 mots (attention dans ce cas à conserver l’attention du lecteur).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.